PPDA : Le champion du copier-coller lorgne sur l’Académie

par Fils de France

PPDA

Après les interviews bidonnées et les livres recopiés, Sa Majesté du PAF, M. Patrick Poivre-d’Arvor, brigue le fauteuil N° 40 de l’Académie. Pas gagné. Les immortels renâclent.

Un homme qui se fait repiquer des cheveux tout le tour de la tête devrait rendre méfiant. D’autant qu’il a dû ajouter à ses rangs de poireaux quelques liftings vu qu’il a l’air aussi juvénile que son fils Arnaud, 40 ans ce printemps. PPDA est un tricheur. Un bidonneur. Un romancier maintes fois accusé de plagiat et même condamné pour “contrefaçon”. Ce qui, toute honte bue, ne l’empêche pas d’être candidat au fauteuil 40 de l’Académie française.

C’était fin 2010. PPDA s’apprêtait à sortir une volumineuse biographie d’Ernest Hemingway pour honorer le cinquantenaire de sa mort. Sauf que les journalistes de L’Express décelèrent dans cet Hemingway, la vie jusqu’à l’excès un excès de pompage. Celui du livre d’un certain Peter Griffin paru aux Etats-Unis en 1985. Ouvrage aujourd’hui quasiment introuvable et dont l’auteur avait eu la bonne idée de quitter cette terre. Preuves accablantes, écrivait alors Jérôme Dupuis : « Des dizaines et des dizaines de paragraphes s’apparentent à des “copier-coller”, souvent grossièrement maquillés par des inversions de phrases ou l’usage effréné de synonymes. » Détails à l’appui, on parlait même carrément de « calque » : structure de l’ouvrage, découpage, choix des textes cités… Tout pareil !

L’affaire a fait grand bruit, poussant les esclaves de plume à sortir du bois. C’était la révolte des nègres. Anne-Sophie Demonchy écrivait alors sur son blog : « PPDA s’est enfin fait piéger (…) Depuis des années, le petit milieu sait que l’ancien journaliste du 20 heures n’écrit pas vraiment tout seul ses livres… Mais personne n’a jamais eu des preuves tangibles pour le dire haut et fort sans risquer un procès ». Et son confrère Jean-Marcel Bouguereau (l’Obs.com) de poser cette excellente question : 
« Comment PPDA a-t-il trouvé le temps d’écrire ces 414 pages entre son émission, sa chronique dans France-Soir, la direction d’une collection d’anthologies littéraires – huit cette année-là six préfaces à son actif –sans compter la mise en scène d’un opéra ? »

Comme si cela ne suffisait pas, PPDA plongeait quelques mois plus tard pour « contrefaçon ». Condamné par les tribunaux en septembre 2011 pour avoir plagié des correspondances avec Agathe Borne, son ancienne compagne, dans son roman Fragments d’une femme perdue paru chez Grasset. Elégant, en plus !

Bien sûr, on dira que ce qui vaut pour PPDA vaut pour bien d’autres. Croit-on en effet qu’un Jack Lang ait pu, entre ministères, Gay Pride et foires à la saucisse, écrire sa somme sur François Ier ? Ou bien qu’un Jacques Attali ait pu écrire seul la soixantaine de romans et essais qu’il a signés, à raison parfois de trois par an ? Et pour un Bayrou qui avait réellement les capacités d’écrire son Henri IV, combien de négriers ?

Mais à la différence des politiques qui s’offrent un livre pour une rentrée politique comme on s’offre un lifting, un régime ou une teinture, PPDA, lui, se prétend écrivain. L’Académie en ligne de mire. Et ça coince, car même âgés, même accros pour certains aux honneurs du petit écran, les Immortels ont encore de la mémoire.

Du coup, on soupçonne maintenant ce cher PPDA d’avoir mis son émission La Traversée du miroir (France 5) « au service de ses ambitions sous la Coupole ». Il y a en effet invité un nombre particulièrement élevé d’Académiciens. Alors, de là à paraître une nouvelle fois suspect…

L’élection d’un nouvel Immortel au fauteuil de Pierre-Jean Rémy (mort en 2010) aura lieu le 26 avril. On verra bien si PPDA grimpe sur le trône. Ou pas.

Filles de France

 

Laisser un commentaire

6 commentaires

  1. M. Valéry Giscard d’Estaing n’a-t-il pas été élu le 11 décembre 2003 au fauteuil de Léopold Sédar Senghor dont l’oeuvre est autrement significative que la sienne !…

  2. PPDA à l’Académie, c’est le prestige français tombé au niveau des latrines!
    Tout ce ramassis de bourgeois médiatico-politisés sont les parasites de la Nation!
    Il faudrait que çà cesse et briser cette caste de privilégiés, mais quel élu(e) en aura le courage?!

    • Récemment NDA a tiré sur le désolant Denisot (200000 eur/mois) et le pathétique Apathie (50000 eur/mois).

  3. Sur ce site on démasque les imposteurs en cascade ! Trop fort ;-) en près d’un mois de lancement du site ça balance dur ! Et de façon élégante en plus. Bravo !

  4. Il faut reconnaitre qu’un présentateur vedette du 20h à l’académie française, fleuron des belles lettres dans un pays qui a porté la littérature jusque dans sa chanson…marque une chute de niveau. Comme disent les Témoins de Jéhova « Réveillez-vous! »

  5. Non non pas de cette énergumène a l académie il ne trompe personne que ce dernier est un valet un plaisantin. Ne salissons pas cette institution des faits qui lui sont reprochés ´´plagiat´´mensong´interview inventes’´ donc non a la petite vedette des plus de 55 ans

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont lus par un modérateur avant leur publication.
Votre e-mail (adresse de contact) ne sera pas visible.


*